Ecole de Tourisme de Bac à Bac+5

Ecole de Tourisme de Bac à Bac+5

ACTUALITÉS

Croissance pour le tourisme européen en 2019

Après la croissance impressionnante de 6% qu’a enregistré le tourisme européen en 2018, un ralentissement est attendu cette année avec une progression qui stagne à 3,6%. Ce coup de frein pèsera lourd sur l’économie mondiale comme l’indique le rapport trimestriel de la Commission Européenne du tourisme. Explications…

En France, les mouvements sociaux chamboulent les performances

Alors que la fréquentation touristique en France est restée soutenue pendant plus de deux ans, une baisse significative de 2,5% a été enregistrée pendant le T1 de l’année en cours. Elle peut s’expliquer, d’après les chiffres de l’INSEE, par le mouvement protestataire des Gilets jaunes qui a logiquement découragé certains touristes de se rendre dans l’Hexagone. Ce ralentissement de croissance a été à l’origine d’une baisse de 4,8% de la fréquentation des non-résidents, contre 1,5% pour les résidents, sur l’année.

Belles performances pour le Portugal, l’Irlande et la Turquie

Malgré les défis auxquels ils doivent constamment faire face, des pays tels que le Portugal (+6%) et l’Espagne (+2%) enregistreront des performances intéressantes cette année. De quoi se réjouir du côté de la péninsule ibérique ! D’autres destinations connaîtront une croissance considérable quant aux arrivées internationales. Il s’agit notamment de l’Irlande et de la Turquie (+7%), en dépit de la baisse persistante de la valeur de la livre sterling par rapport à l’euro. En effet, la croissance des voyages depuis le Royaume-Uni vers l’Irlande a été modeste, bien que les ressortissants britanniques représentent toujours plus de 40% des touristes qui foulent le sol irlandais annuellement.

Le Monténégro décroche les meilleures performances du Vieux Continent

La plus grande part du gâteau touristique est à mettre à l’actif du Monténégro qui a battu un record imprévisible en enregistrant un taux de croissance époustouflant de 40%, contre moins de 11% en 2018, année qui avait été dominée par la Turquie avec 21,8%. Le fauteuil de leader a rapidement été perdu par Ankara à cause d’un contexte politique incertain, avec une croissance qui reste positive, à 7,4% en 2019. Pour atteindre cette performance inattendue, le Monténégro a misé sur l’investissement en infrastructures, sur la création de nouvelles lignes aériennes et sur la conception de nouveaux outils concurrentiels pour promouvoir le secteur touristique local.