Ecole de Tourisme de Bac à Bac+5

Ecole de Tourisme de Bac à Bac+5

ACTUALITÉS

 

 

Après s’être hissé, depuis plusieurs années déjà, sur le trône des moteurs de recherche, Google semble nourrir de nouvelles ambitions en s’investissant dans d’autres secteurs d’activité. Le dernier en date n’est autre que l’industrie du voyage, qui a vu naître en 2017 le premier moteur de réservation touristique de la firme californienne. Quels sont les autres projets de Google pour le tourisme mondial ? Et que pensent les mastodontes du domaine de ce nouveau concurrent ? Plus de détails avec IEFT.

Photo Elijah Nouvelage. AFP

Google : un acteur touristique tout-terrain

Alors qu’un OTA bien connu comme Booking.com commence à peine à entrer sur le marché de la location saisonnière pour varier ses services, Google n’a pas perdu de temps ! En effet, depuis que la firme a exprimé son intention de se lancer dans le secteur du tourisme, elle n’a ménagé ni ses efforts ni ses moyens financiers pour poser son empreinte. Hébergement, achat de billets d’avion, e-réputation… tout est désormais mis en œuvre pour concurrencer les acteurs traditionnels qui ne pourront plus compter sur leurs acquis historiques. A l’heure où ces derniers proposent des services complémentaires (comparaison sur TripAdvisor, réservation sur Booking ou Expedia, etc.), l’entreprise siégeant à la Sillicon Valley les a tous réunis sur une même plateforme, grâce notamment à son partenaire allemand Peakwork, qui a rendu possible la réservation d’hôtels sur l’interface du navigateur. Un fait confirmé par le consultant hôtelier Guilin Denisselle, qui précise à ce sujet : « Google est en train de verrouiller toute la chaîne de valeur ». Il s’agit là d’un avantage concurrentiel important dans la mesure où un touriste n’aura plus à se perdre entre plusieurs plateformes pour planifier son voyage, quelques clics sur Google seront désormais suffisants à satisfaire toutes ses requêtes.

Les concurrents s’indignent !

Pour la première fois depuis son introduction en bourse en 2011, TripAdvisor a été contraint d’entamer un processus de restructuration. Plus grave encore, l’entreprise a l’intention de supprimer 200 emplois sur les 3 800 qu’elle compte aujourd’hui ! D’autres grandes compagnies commencent déjà à ressentir l’impact du Goliath du Web qu’est Google sur leurs activités. Une concurrence qualifiée de déloyale par Expédia et TripAdvisor, qui se sont joints à 34 autres entreprises de tourisme de dix pays différents pour adresser une lettre à la Commissaire européenne à la concurrence, Margarethe Vestager. Ce courrier précise : « nous assistons actuellement à une tentative de Google d’étendre sa domination dans la recherche en ligne de locations de vacances ». Les signataires accusent donc Google de tirer profit de sa position de premier moteur de recherche mondial pour promouvoir ses propres services touristiques. Jusqu’où ira cette bataille, qui se chiffre en milliards de dollars ? Et quel impact peut-elle avoir sur les habitudes des voyageurs ? Nous en saurons plus dans les prochains mois.

L’entrée spectaculaire de Google sur le marché touristique nous rappelle que les termes « voyage » et « Webmarketing » sont de plus en plus indissociables. Il est donc important que les jeunes désireux de faire carrière dans le tourisme se familiarisent également avec la culture numérique. Pour se faire, ils peuvent suivre les formations proposés par l’IEFT.

 

Sources :

https://www.letemps.ch/economie/google-tisse-toile-tourisme

https://www.tourhebdo.com/actualites/e-tourisme/expedia-et-tripadvisor-partent-en-guerre-contre-google-547210.php