Ecole de Tourisme - Loisirs - Hôtellerie de Bac à Bac + 5

Ecole de Tourisme - Loisirs - Hôtellerie de Bac à Bac + 5

ACTUALITÉS

La réalité augmentée séduit les professionnels du tourisme

La réalité augmentée poursuit son incursion dans le secteur du tourisme et devient une réalité dans plusieurs grandes villes. Explications…

 

La réalité augmentée poursuit son incursion dans le tourisme

En dépit d’une conjoncture économique laborieuse et d’un contexte géopolitique pour le moins tendu, le tourisme poursuit son expansion dans le monde et devrait passer le cap des 2 milliards de touristes internationaux à l’horizon 2030. Une santé à toute épreuve que l’on doit à la demande croissante, mais aussi à la capacité du secteur à se réinventer. Après avoir amorcé avec brio le virage numérique, le secteur s’accommode de l’omniprésence des terminaux mobiles et s’adapte à un touriste toujours plus connecté. Aujourd’hui, le tourisme se penche sur le potentiel de la réalité augmentée

 

Pour élargir l’offre touristique

Xplora est une application mobile développée par la startup grenobloise éponyme, qui permet au mobinaute d’afficher des informations historiques, pratiques et architecturales en orientant l’objectif de son smartphone vers un monument, un lieu ou un bâtiment historique. L’application est opérationnelle dans la Drôme, le Rhône, l’Île-de-France et les Savoies depuis quelques jours. A Lyon, l’Office de tourisme ne manque pas d’humour, et apporte une réponse décalée à une interrogation qui revient souvent à travers l’application Traboules. « Elle répond à une question très simple, que l’on nous pose souvent : où se situent les traboules ? », plaisante Olivier Occelli, directeur marketing de l’OT de Lyon.

Des applications comme Xplora et Traboules devraient se multiplier dans un avenir proche, non pas dans une logique de substitution, mais plutôt dans l’optique d’un « élargissement de l’offre, à la fois ludique et pédagogique », explique Antoinette Martin Lise, directrice de l’IEFT.

 

Réalité augmentée, holographie, réalité virtuelle : quelles différences ?

C’est le nouveau mot trendy… Si la réalité virtuelle est sur toute les lèvres, elle reste souvent confondue avec l’holographie ou encore la réalité virtuelle. Popularisée en 1977 par le 1er opus de la saga Star Wars, l’holographie est tout simplement la projection d’un objet en trois dimensions, visible sans lunettes ni casque. La réalité virtuelle fait référence à un dispositif qui plonge l’utilisateur dans un monde créé de toute pièce, à la manière du film Matrix.

Plutôt que de simuler un environnement « fantasmé », la réalité augmentée consiste à enrichir visuellement la réalité pour lui apposer des informations pratiques ou des images générées à partir d’un accessoire annexe. Si le concept est aujourd’hui accessible, parfois à petit prix (Nintendo DS, PS Vita), il a longtemps nourri l’imagination des concepteurs de jeux vidéo et autres mangas (Dragon Ball Z et son détecteur de puissance). Après plusieurs tentatives ratées dans les années 1990, la réalité augmentée semble sur la bonne voie, notamment grâce à la démocratisation des terminaux mobiles.