Ecole de Tourisme - Loisirs - Hôtellerie de Bac à Bac + 5

Selon une étude réalisée par Adobe Digital Insight (groupe de recherche spécialisé dans le marketing digital), 41% des voyages d’affaires et 60% des voyages de loisirs se réservent désormais entièrement sur internet. Un autre rapport publié par Next Content (cabinet d’étude, de conseil et de formation spécialisé dans l’innovation numérique) a établi que 60% des achats touristiques réalisés par les Français en 2018 ont eu lieu via le canal web. Si ces tendances ne sont pas nouvelles, elles deviennent désormais quasiment majoritaires, ce qui ne laisse que peu de marge de manœuvre aux professionnels qui n’ont pas encore entièrement amorcé le virage digital. Faisons le point sur les 4 tendances e-tourisme qui façonneront le tourisme en 2019 !

#1 L’ultra-personnalisation : le voyage conventionnel est enterré

Aujourd’hui, près de 90% des voyageurs « occidentaux » concèdent que le processus de voyage conventionnel n’est plus en mesure de les satisfaire. Ils s’attendent à des produits sur-mesure, spécialement conçus pour eux ou alors pour leur « groupe d’appartenance » selon des critères bien déterminés (un centre d’intérêt précis, une passion pour une région, une préoccupation culturelle ou environnementale…). La compagnie aérienne américaine Delta Flight a par exemple déjà mis en place une messagerie personnalisée pour chacun de ses comptes clients. De plus, elle compte lancer sous peu des sites personnalisables pour ses entreprises clientes afin d’aller davantage dans le sens de l’ultra-personnalisation que réclamera le touriste en 2019.

#2 Technologie de reconnaissance pour une meilleure fidélisation

Reconnaissance faciale, empreintes digitales, balayage de la rétine, identification biométrique… la technologie de reconnaissance permet de recenser en temps réels les différents profils de voyageurs pour mieux les servir. Cela permet aux acteurs de l’industrie touristique de leur offrir des services adaptés et surtout de récompenser leur fidélité via des réductions ou d’autres avantages pécuniaires dans un secteur où la pluralité de l’offre réduit les opportunités de fidélisation. Aussi, cette technique est particulièrement intéressante en raison de sa capacité à réduire les lenteurs des processus de paiement. La reconnaissance permet également de prendre en compte l’ensemble des bonus, programmes de fidélité ou codes de réduction que le client a pu acquérir au sein d’un groupe de partenaires, par exemple.

#3 La réservation en ligne : un service en constante croissance

En 2018, le chiffre d’affaires dans le segment de la réservation en ligne de voyages a dépassé 92,5 millions de dollars. On s’attend à ce qu’il atteigne les 11,5 milliards de dollars au terme des dix prochaines années. Aujourd’hui déjà, plus de 57% de toutes les réservations dans le domaine touristique se font en ligne (hébergement, vol, circuit et activités sur place). Le voyageur doit être en mesure de saisir une opportunité volatile sur internet en surfant sur son smartphone dans les transports en commun, à la cantine ou… en vacances !

#4 Blockchain : pour une meilleure sécurisation des données collectées à l’heure du RGPD

Souvent associée aux crypto-monnaies, la Blockchain favorise également la transmission et la sauvegarde des données sur le web en toute sécurité… un enjeu particulièrement important pour l’industrie du voyage, car ses acteurs sont souvent amenés à stocker et échanger les informations personnelles des voyageurs sur le réseau pour affiner leur offre. Il est probable que dans un avenir proche, l’ensemble des démarches de réservation de vol, d’hôtel et de location de voitures soit confié aux Chatbots et autres robots qui interagissent grâce à la blockchain.

Dès le Bachelor Tourisme de l’IEFT, entrez dans l’expertise du e-tourisme. En Bac+4 et Bac+5 Tourism & Hospitality Management, mettez l’accent sur les nouvelles pratiques organisationnelles en termes de communication et de marketing.