Ecole de Tourisme - Loisirs - Hôtellerie de Bac à Bac + 5

Ecole de Tourisme - Loisirs - Hôtellerie de Bac à Bac + 5

ACTUALITÉS

Tous les indicateurs convergent vers une concentration de la demande touristique vers les loisirs de plein air. Les professionnels de ce segment s’emploient à préparer, planifier et organiser des activités créatives à destination des touristes et des voyageurs. Ces différentes tâches impliquent une bonne gestion des ressources matérielles, financières et humaines.

Les professionnels en loisirs œuvrent dans des milieux touristiques tels que les centres de plein air, les campings et les parcs naturels. Dans cet article de synthèse, l’IEFT fait le point sur quatre métiers des loisirs en plein air.

#1 L’agent de loisirs

L’agent de loisirs intervient dans les divers services rendus aux visiteurs d’un parc de loisirs ou de tout autre lieu équivalent. En effet, les villages de vacances, les parcs d’attraction, les parcours de randonnées, les terrains de camping et les croisières peuvent compter parmi leur personnel des agents de loisirs qui veillent à la qualité des services rendus.

Ceux-ci interviennent ainsi pour accueillir, informer, orienter et « animer » les vacanciers ayant choisi ces lieux et leurs attractions. Ils sont là pour permettre aux visiteurs de se détendre en confiance et de profiter des multiples spectacles, activités et attractions, en toute sécurité et dans un certain niveau de confort. L’agent de loisirs doit à la fois avoir le goût du contact client, mais aussi s’armer de la vigilance nécessaire sur les règles de sécurité et d’hygiène en vigueur. Débrouillard, il est au four et au moulin.

#2 Le guide de plein air

Le guide de plein air a pour fonction d’organiser puis de diriger des expéditions et des excursions destinées aux touristes en quête d’aventure. Pour ce faire, il détermine les itinéraires des différentes excursions et expéditions en fonction de plusieurs critères (économiques, cible, contraintes logistiques), rassemble les équipements et accessoires nécessaires sur les lieux d’activités, et assure le transport des personnes et des groupes jusqu’à ces lieux.

Enfin, il accueille les visiteurs dans les règles de l’art et leur transmet des informations concises à propos des mesures de sécurité à adopter et des dispositions à prendre en cas d’urgence. L’organisation du métier peut ainsi varier selon la saison touristique. La fonction exige de nombreux déplacements avec un travail à horaire variable. Le guide de plein air est dynamique, il résiste au stress et il se passionne pour les lieux qu’il fait visiter.

#3 L’animateur en tourisme durable

C’est un métier de plus en plus demandé par les opérateurs touristiques. L’animateur en tourisme durable assure l’organisation de diverses animations autour de la nature et sensibilise aux enjeux de l’environnement, des conditions de vie des populations locales, de la préservation des ressources, etc. Il peut se spécialiser dans des domaines particuliers de découverte du patrimoine auprès d’un public donné notamment les touristes et les voyageurs. Il se charge de l’organisation des activités dans des structures de vacances, de détente et de loisirs.

L’animateur en tourisme durable a de bonnes connaissances « terrain », que ce soit dans les domaines viticoles, les terres agricoles, les produits du terroir, les ressources naturelles, etc. Enfin, il doit créer des activités originales et attractives pour attirer le maximum de touristes. Il doit également être capable de répondre aux questions des personnes qu’il rencontre autour des thématiques liées à l’environnement, avec parfois une certaine vulgarisation pour intéresser à la fois les enfants et leurs parents.

#4 L’accompagnateur de tourisme équestre

L’accompagnateur de tourisme équestre organise des randonnées et des promenades à cheval sur des itinéraires adaptés au niveau des cavaliers. Pour ce faire, il s’occupe des chevaux et de leurs soins et ajuste les différents matériaux (selles, rênes, étriers, mors, etc.). Il précise les durées de chaque sortie et s’occupe du ravitaillement et des lieux de repos tant pour les chevaux que pour les cavaliers.

Étant donné que la sécurité est un souci majeur, l’accompagnateur de tourisme équestre doit évaluer le niveau des cavaliers afin de leur proposer un parcours et des chevaux adaptés. Il a par ailleurs un rôle d’animation et partage ses connaissances et sa passion du cheval avec les cavaliers en leur faisant découvrir la région traversée.

Les métiers des loisirs vous passionnent ? Découvrez les formations proposées par l’IEFT et préparez votre projet professionnel en toute sérénité !