Ecole de Tourisme - Loisirs - Hôtellerie de Bac à Bac + 5

Ecole de Tourisme - Loisirs - Hôtellerie de Bac à Bac + 5

ACTUALITÉS

Vente physique et site e-commerce : une combinaison gagnante pour booster les ventes

Le web est parfois perçu comme un concurrent déloyal aux boutiques et magasins physiques. Or, à l’ère du tout digital, les enseignes traditionnelles ne doivent plus se focaliser uniquement sur leur réseau de points de vente, mais s’orienter également vers des techniques de communication digitale. Dans ce sens, la question des nouveaux enjeux de la stratégie marketing est souvent soulevée. De plus, cette réorientation en termes de canaux permettra aux enseignes de booster leurs ventes, en s’adaptant aux nouveaux comportements d’achat des consommateurs, de plus en plus attachés aux outils numériques. 

La 13e édition de l’étude “Profit du e-commerçant” 

Le web-to-store est une formule gagnante pour le développement des ventes physiques. La 13e édition de l’étude “Profit du e-commerçant”, réalisée par le cabinet Oxatis, en partenariat avec Fevad et le centre de recherches de la Kedge Business School, le démontre. On apprend ainsi que cette stratégie marketing est pertinente pour générer du trafic en magasin, tout en répondant aux nouveaux modes de consommation. 

Faisons le point sur cette enquête à travers 5 chiffres clés :

  • 57 % des très petites, petites et moyennes entreprises (TPME) détenaient un site e-commerce en 2019, tout en réalisant des ventes en magasin traditionnel ou à travers leurs réseaux de distribution. Cela prouve que la vente de voyages en ligne ne cannibalise pas forcément les ventes physiques en agences.
  • 89 % des commerçants déclarent que leurs ventes en ligne et en magasin sont complémentaires.
  • + 14 % : c’est le taux de croissance en termes de chiffre d’affaires observée par les TPME qui utilisent les deux canaux (physique et numérique) simultanément.
  • 45 % des magasins physiques sont implantés dans des communes de moins de 10 000 habitants, dont 9,5 % dans les très petites communes de moins de 2 000 habitants.
  • 83,5 % des sites e-commerce sont rentables en 2020.

Résultats de l’étude d’Oxatis et recommandations 

Dédiée aux très petites, petites et moyennes entreprises (TPME) ayant 6,2 salariés en moyenne, la 13e édition de l’étude “Profit du e-commerçant” révèle que les clients font leurs recherches de produits ou services sur le web, mais finissent par conclure leur achat en magasin physique. De ce fait, le web-to-store constitue un véritable atout de complémentarité entre les canaux de vente physiques et numériques. 

Dans ce sens, Oxatis assure que la visibilité obtenue grâce au web a pour effet d’élargir la zone de distribution et de tenir la clientèle informée afin de l’inciter à se déplacer sur le point de vente. De plus, la fréquence supplémentaire en magasin, générée par le trafic sur le site e-commerce, a un impact indirect sur le chiffre d’affaires des commerçants, selon la même source. Il est désormais primordial de mettre en avant cette dynamique cross-canal, dans la mesure où 43 % des commerçants ayant répondu à l’enquête estiment que leur site e-commerce est “une nécessité pour que leur entreprise atteigne le seuil de rentabilité”. 

En définitive, le web-to-store est un moyen idéal pour assurer la continuité entre l’expérience client en ligne et hors ligne. Cette formule vous permet grâce à ces différentes stratégies, de cibler vos clients et prospects à tous les stades de leurs parcours d’achat. En outre, chacun de vos points de vente possède ses propres atouts, apportant ainsi une expérience différente à vos visiteurs. Les conseils personnalisés, l’ambiance de votre point de vente, ou encore les essayages produits adaptés aux besoins… Tous les moyens sont bons pour séduire vos clients.  

Le tourisme vous passionne et vous souhaitez faire partie des professionnels qui font évoluer le secteur ? Découvrez le panorama des études proposé par l’IEFT.