Ecole de Tourisme - Loisirs - Hôtellerie de Bac à Bac + 5

Ecole de Management du Tourisme             

ACTUALITÉS

Le tourisme gourmand, pour voyager avec du goût !

Gourmand, croquant, croustillant… À l’heure où les émissions Top Chef et autre MasterChef ne s’essoufflent pas, et où 90 % des Français déclarent apprécier la gastronomie (enquête du secteur food 2021-2022 publiée par Alioze), le tourisme surfe sur la vague gourmande ! En même temps, rien de surprenant quand on sait que le « repas gastronomique des Français » a été classé au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, au même titre que les sites et monuments historiques. De plus en plus de touristes (Français ET internationaux) souhaitent ainsi profiter de leurs voyages pour découvrir des spécialités locales et voyager autrement. Comment ? Pourquoi ? Attrape ta fourchette et ton couteau, on t’explique tout sur le tourisme gourmand/culinaire/gastronomique !

Le tourisme gourmand, une expérience sensorielle unique

Culinary tourism (au Canada et aux États-Unis), tasting tourism (Angleterre), enoturismo (Italie), viti/vini culture (France)… Le tourisme n’aura jamais été plus lié au goût et au terroir.

Il faut dire que la gastronomie fait pleinement partie de l’histoire d’un pays et il est parfaitement possible de partir à sa découverte en dégustant des produits ! Restaurants, marchés, producteurs, fermes, ateliers, promenades gourmandes… Les professionnels du tourisme rivalisent aujourd’hui d’ingéniosité pour attirer les touristes curieux et gourmands afin de leur faire vivre une expérience inédite et originale.

Car oui, le tourisme gastronomique a pour objectif de proposer des expériences gustatives mémorables tout en découvrant l’histoire et la culture d’un lieu à travers sa cuisine et ses produits locaux.

🍴 Le tourisme est gourmand ou rien !

Tu penses que le tourisme culinaire n’est l’apanage que d’une poignée de voyageurs au palais aiguisé ? Taratata… Rien qu’en France, on compte (enfin, pas nous, mais Hephata) 13 millions de touristes qui déclarent pratiquer le tourisme gastronomique.

Mieux encore : pour certains voyageurs, il s’agit de la première motivation pour découvrir un lieu !

Le voyage gourmand, un pilier du tourisme ?

On va te répondre de suite : OUI, le tourisme gastronomique est un véritable levier pour attirer les voyageurs au sein d’un territoire, d’un site ou d’un monument patrimonial. Grâce à une expérience sensorielle, il répond parfaitement aux nouvelles attentes des touristes qui cherchent à vivre des moments inédits, authentiques et respectueux. Les plaisirs de la table offrent ainsi l’occasion de marier gastronomie, histoire, culture, traditions et identité.

Il faut également noter que le tourisme gourmand permet aussi de placer un lieu au rang de destination touristique ! Prends l’exemple du célèbre guide Michelin : certains n’hésitent pas à se déplacer rien que pour se rendre dans un restaurant qui vaut le voyage ! C’est ainsi que des zones très rurales, comme Laguiole et le plateau de l’Aubrac, attirent désormais des touristes du monde entier grâce des adresses gastronomiques (pour le coup ici, la Maison Bras).

Alors oui, encore oui, la cuisine impacte directement l’attrait touristique. Elle est même un élément du patrimoine culturel immatériel pour certains pays. Mais ça, tu le sais déjà, pas vrai ? Si on te dit Italie, tu penses pizza, Maroc : couscous, Mexique : enchilada… On arrête là parce qu’on sent que tu ne vas pas tarder à vite aller manger !

📢 On partage avec toi un petit résumé du « Global Report on Food Tourism » qui illustre bien les enjeux du tourisme gourmand :

« Les adeptes [du tourisme culinaire] recherchent le caractère authentique des lieux visités. Ils sont soucieux de l’origine des produits qu’ils consomment et reconnaissent la gastronomie comme un moyen de socialisation et de partage d’expériences. Ce type de touriste qui dépense plus que la moyenne est exigeant et évite l’uniformisation. Il n’est pas question de créer des offres gastronomiques de toutes pièces, mais plutôt d’encourager des visiteurs à participer à la réalité culturelle d’une destination à travers sa cuisine, ses produits locaux et les services ou les activités qui l’entourent […] Le tourisme culinaire n’a pas besoin d’être synonyme d’une cuisine haut de gamme ; il s’agit plutôt d’une question d’unicité et d’expériences mémorables mises en valeur par les acteurs d’une région ».

Comment pratiquer le tourisme gourmand ?

Tu t’en doutes, le tourisme culinaire peut prendre plusieurs formes. Certains touristes veulent simplement découvrir une recette typique, tandis que d’autres veulent pleinement s’immerger dans le patrimoine et la culture à travers la gastronomie.

C’est pourquoi les activités sont très variées pour voyager au pays du goût, surtout en France où chaque région possède au moins une spécialité gastronomique : galette bretonne, tartiflette, foie gras, tropézienne, aligot, boeuf bourguignon, ratatouille… Tu as l’embarras du choix ! Outre les restaurants qui font découvrir ces recettes, de manière traditionnelle ou revisitée, tu peux aussi participer à des ateliers, des stages, des dégustations, des visites de fermes ou de caves…

🙌 FOCUS ! L’œnotourisme, tu connais ? Allez, on te rafraîchit la mémoire. Cette forme de tourisme englobe les prestations touristiques liées à la découverte du vin, de la culture viticole et des terroirs. Visite de chais ou de caves, balades, concerts, repas gastronomique… Les formules séduisent et attirent chaque année en France 10 millions de touristes, dont 4,2 millions d’étrangers (chiffres Atout France)

Autre idée pour voyager à travers la gastronomie : visiter un jardin/potager/verger ! Sais-tu que près de 90 d’entre eux sont protégés au titre des Monuments Historiques et certains sont même classés, oui, oui ! C’est notamment le cas du potager :

🥕 du Roi au Domaine de Versailles ;

🥕 du Château de la Roche-Guyon ;

🥕 du Château de Villandry.

Il existe même des restaurants qui ont une protection au titre des Monuments Historiques, à l’image de La Cigale à Nantes et du Jules Verne à Paris (au sein de l’inégalable Tour Eiffel).

Les tendances du tourisme gourmand à suivre de très près

Comme si les multiples activités/approches du tourisme gastronomique n’étaient pas assez nombreuses, des tendances voient le jour et donnent le ton de demain. On te donne deux exemples qui se développent +++ :

  • le foodsurfing : tu connais les plateformes de couchsurfing, où tu peux loger chez l’habitant ? Eh bien le foodsurfing repose sur le même principe mais pour les repas ! Tu peux ainsi découvrir la gastronomie locale et créer du lien social en te rendant sur VoulezVousDiner, VizEat ou Eatwith ;
  • le slow food (à fond dans le tourisme durable), un mouvement qui prône le local, la qualité, le respect, l’éthique. Le principe est de prendre le temps de savourer et de déguster, mais aussi d’aller à la rencontre des producteurs.

Séduire les touristes à travers le goût ? A l’IEFT, on dit oui à un passeport culinaire pour découvrir autrement un site, une région, un pays. Au cours de ton parcours, on va te donner toutes les clés pour que tu saisisses et maîtrises les enjeux de ce tourisme ô combien gourmand !

Admissions et concours


Concours IEFT

Documentation Détaillée